Dans mon atelier à Grenoble

J'assure la conception des patrons, la coupe des kimonos, la réalisation des prototypes et le montage en pièces uniques. La réalisation des petites séries et des collections capsules est confiée à des couturiers hors pairs de la région. Pour obtenir des finitions parfaites et quasi invisibles, j'ai recours à la technique d'assemblage dite en "coutures anglaises", très utilisée par les maisons de haute-couture. Elle consiste à retourner chaque piqure et à la repiquer. À la main, c'est propre, net, impeccable.

L'art de la coupe et de la couture

Concernant la coupe du kimono, je l'ai étudié pour être minimaliste en une seule pièce de tissu, comme le kimono traditionnel japonais. Il nécessite alors jusqu'à 5 mètres de tissu en fonction des finitions (veste, robe, manteau). L'absence de couture aux épaules et emmanchures le rend extrêmement confortable et laisse toute la place à l'expression du motif textile qui n'est jamais interrompu. Une fois noué avec les liens ou la ceinture OBI, le kimono placé, avec son tombé très souple, enveloppe naturellement le corps comme une seconde peau. Cette innovation permet de convenir à toutes les morphologies... des plus fluettes aux épaules de nageuses !

Toute la fabrication est entièrement localisée en région Auvergne Rhône-Alpes... depuis le tissage textile, jusqu'aux finitions ! Nous travaillons ainsi en circuit ultra-court, dynamisant l'économie locale. Tous les tissus sont certifiés OEKO-TEX®. En fonction du modèle de kimono (veste, robe, manteau), il nécessite entre 2 et 5 mètres de tissu.